I l est arrivé avec le SAMU. Ligoté sur son brancard, hurlant dans le service des urgences presque calme, l’homme distribue copieusement insultes et menaces à qui surprend son regard. A peine interrogé (ou interrogeable ?) par l’infirmière d’accueil qui, prudente, écrit « constantes imprenables » sur le dossier, il est installé au box de consultation le plus loin possible du bureau médical, ce qui ne suffit pas à couvrir les cris et les injures. Les soignants qui passent dans le bureau y vont de leurs capacités de protection, usant d’humour et de banalisations, comme si cette agitation violente était tout à fait « normale » dans leur quotidien. Et comment…

Après quelques sourires polis aux blagues des brancardiers, trop contents de s’échapper enfin, je jette un œil au dossier informatisé de monsieur M. Un homme tout à fait ordinaire d’une cinquantaine d’années, dépourvu du moindre antécédent « somatique ». Il aurait déjà vécu un premier passage aux urgences pour un épisode dépressif avec des manifestations hétéro et auto-agressives, selon le jargon, mais le reste des informations est flou, pauvre, et peu pertinent. Fatigué par cette réduction de monsieur M. sous la désignation de « patient psy », d’autant plus compte tenu des nombreuses stigmatisations et perte de chance que cela entraine[1], je décide d’aller le voir.

Quisque at dolor venenatis justo fringilla dignissim ut id eros. Quisque non elit id purus feugiat vestibulum. Phasellus eget sodales neque. Morbi eget odio nec justo consequat gravida. Phasellus dolor nisl, venenatis eget euismod et, dapibus et purus. Maecenas interdum nisi a dolor facilisis eu laoreet mi facilisis. Mauris pharetra interdum lorem eu venenatis. Praesent est diam, fringilla in hendrerit vel, ullamcorper et mauris.

Mauris vel tortor accumsan, faucibus orci non, varius turpis. Aenean ac eros libero. Quisque quis sapien in ante scelerisque volutpat. Cras et libero iaculis, consequat nisi nec, tristique metus. Praesent eu odio in velit maximus accumsan vitae id lectus. Aenean ullamcorper vitae tortor vitae blandit. Nullam placerat eleifend metus, at tempus lacus suscipit non. Praesent in nunc sit amet orci dignissim mollis. Pellentesque elementum lacinia urna, sit amet scelerisque libero blandit vel. Aliquam erat volutpat. Praesent vel nunc orci. Suspendisse quis mauris sed ipsum lobortis semper id nec diam. Donec a porta nibh. Vivamus nibh metus, facilisis ut maximus eget, lobortis at erat. Nulla luctus nec eros ac vehicula. Nullam scelerisque laoreet lorem a sodales.

Integer convallis, odio ut rutrum euismod, mi purus pulvinar justo, quis mollis metus metus vitae nibh. Proin eget tincidunt arcu. Donec ante mi, elementum non adipiscing vitae, pharetra quis mauris. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Curabitur eget nibh non odio iaculis posuere. Sed ante tortor, pharetra vitae iaculis id, sodales ac tellus. Ut viverra, nulla et adipiscing condimentum, libero nisi condimentum tellus, vel pharetra neque ligula sit amet mi. Sed rutrum consectetur purus ac tincidunt.

Pierre-Yves Abjean

Auteur Pierre-Yves Abjean

Plus d articles de Pierre-Yves Abjean

Laisser une réponse

Bitnami